intérimaire


intérimaire

intérimaire [ ɛ̃terimɛr ] adj.
• 1796; de intérim
1Qui s'exerce par intérim. Fonction, charge, travail intérimaire. temporaire, transitoire.
2Qui fait l'intérim. remplaçant. Ministre intérimaire. Personnel intérimaire. N. Le titulaire et l'intérimaire. « sa seule et unique chance de ne pas finir intérimaire mal payée dans des jobs miteux » (R. Forlani).

intérimaire adjectif Qui n'existe que par intérim : Fonction intérimaire.intérimaire (expressions) adjectif Société ou entreprise intérimaire, synonyme de société de travail temporaire. ● intérimaire (synonymes) adjectif Qui n'existe que par intérim
Synonymes :
intérimaire adjectif et nom Qui assure un intérim. Se dit d'un travailleur mis temporairement à la disposition d'une entreprise, par l'intermédiaire d'une entreprise de travail temporaire, pour occuper un emploi ponctuel (remplacement, surcroît de travail, etc.). ● intérimaire (synonymes) adjectif et nom Se dit d'un travailleur mis temporairement à la disposition d'une...
Synonymes :
- remplaçant
- suppléant
Contraires :

intérimaire
adj. et n. Qui remplit une fonction par intérim.
Subst. Un(e) intérimaire.

⇒INTÉRIMAIRE, adj. et subst.
A. — Adjectif
1. Qui est exercé par intérim. Charge, fonction, travail intérimaire. M. de Lourdoueix [m'a] donné sa parole d'honneur que ma pension de l'Intérieur me serait assignée durant l'administration intérimaire de M. de Peyronnet (HUGO, Corresp., 1822, p. 354).
P. anal. Voilà trois semaines, cher ami, que je ne lis plus que Rimbaud; jusqu'à présent, ce n'avait été pour moi jamais qu'une lecture intérimaire (GIDE, Corresp. [avec Valéry], 1894, p. 214).
2. ÉCON. Emploi intérimaire. Emploi dont la durée est limitée par contrat. Certes, les grandes entreprises créent tous les jours de nouvelles agences, mais c'est afin de mieux cerner un marché de l'emploi intérimaire qui tend à se stabiliser (Le Monde Dimanche, 1er févr. 1981, p. IV).
B. — Adj. et subst.
1. (Celui, celle) qui exerce une fonction par intérim. Directeur, instituteur intérimaire. On peut, sans trop d'orgueil, caresser la chimère D'être au moins quelque jour ministre intérimaire (POMMIER, Colères, 1844, p. 112). Marcel de Coppet, nommé gouverneur intérimaire du Tchad, doit gagner Fort-Lamy dans cinq jours (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 820). Il me représenta que (...) le général Lyautey n'épouserait sans doute pas la manière de voir de son intérimaire (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 428).
2. ÉCON. (Travailleur) qui n'exerce que des emplois de durée limitée dans des entreprises diverses. L'intérimaire est devenu aujourd'hui un salarié de seconde zone dont le salaire est inférieur de 25 % à celui du personnel statutaire des entreprises dans lesquelles il travaille (Y. MAMOU, op. cit., p. IV). Organisés par branches professionnelles, ils [les syndicats] saisissent mal la mouvance de l'intérimaire qui passe sans transition d'un emploi de la chimie à un emploi dans l'industrie automobile (MAMOU, ibid., p. V).
Prononc. et Orth. : [], [--]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. a) 1796 adj. « chargé d'une fonction par intérim » (Néologiste français, p. 199); b) 1867 « personne qui fait l'intérim » (LITTRÉ). Dér. de intérim; suff. -aire. Fréq. abs. littér. : 17.

intérimaire [ɛ̃teʀimɛʀ] adj.
ÉTYM. 1796; de intérim.
1 Relatif à un intérim. || Fonction, charge intérimaire ( Transitoire).
2 Qui fait l'intérim. Remplaçant. || Ministre intérimaire. || Personnel intérimaire : personnel assurant la continuité du travail dans une entreprise, généralement loué par une société spécialisée. || Engager une dactylo intérimaire pour la durée des vacances.Travail intérimaire. Temporaire.
0 (…) il se considérait comme le remplaçant intérimaire de M. Verlaque (…)
Zola, le Ventre de Paris, t I, p. 159.
N. (1867, Littré). || Un, une intérimaire. || Le titulaire et l'intérimaire.Spécialt. Salarié effectuant des travaux temporaires pour le compte d'une entreprise spécialisée (agence d'intérim).

Encyclopédie Universelle. 2012.